Initiée par son père musicien et formée au conservatoire en piano et en chant (Anne-Marie Blanzat), Samantha Lavital est diplômée de Musique et Musicologie à la Sorbonne et a également suivi le cursus de jazz au conservatoire du IXe arrondissement à Paris.

Repérée en 2004 par Max Zita, personnage important du gospel en France, elle fait partie des formations Gospel Voices, Gospelissimo et Maxymuz’.
Les musiques africaines ont de l’importance dans son parcours : Comorienne avec Diho, Camerounaise avec Njamy Sitson et la très belle tournée Suisse du projet Drum & Voice en 2008, et Afrobeat avec Franck Biyong, avec lequel elle travaillera en 2009 sur l’album «Haiti Market» et les «Afropéras» «Knowledge, Identity, Reconstruction».

Côté comédie en 2003, elle interprète le rôle-titre du court-métrage Mimosa de Philippe Rony, et celui de Bandard, dans la pièce de Théâtre Musical «La Boîte à Prodiges» d’André Roche en 2005.
Son parcours lui a donné l’occasion d’accompagner sur scène des artistes de variétés tels que Christophe Maé, Enrico Macias, Christophe Willem, Pascal Obispo, Garou…

De 2006 à 2013, Samantha dirige Colors in Town, une chorale de gospel (100 choristes) avec laquelle elle a présenté des concerts notamment à La Cigale et au Grand Rex de Paris et intègre en 2012 la chorale Gospel pour 100 Voix avec lesquels elle sillonne les zéniths de France et d’Europe et accompagne Yoann Freget à la Victoire dans l’édition 2013 du concours TV The Voice.

Avec le comédien humoriste Alex Lutz, elle interviendra sur des sketchs à Paris au Châtelet, au Bobino et à l’Olympia en 2015 et 2016 pour son spectacle, et continue quelques apparitions dans les chroniques de Catherine et Lilianne sur Canal +.

Elle a incarné dès 2013, l’icône du Jazz Billie Holiday dans « Neige Noire – Variations sur la vie de Billie Holiday », une pièce de théâtre musical qui sera donnée plus de 250 fois à travers la France en passant par la Cartoucherie, le Lucernaire, le Cado d’Orléans, le festival d’Avignon et même Dakar au Sénégal.

En 2016, la radio France Culture la contacte pour des voix-off sur un cycle d’émission « Les Hommes Aux Semelles de Vent » réalisé par Aude-Emilie Judaïque, diffusé sur les ondes en août de la même année.

En parallèle, elle travaille sur son projet de création musicale, une vision féérique de la femme d’aujourd’hui au carrefour des cultures afro-occidentales. Projet déjà présenté en Île de France et au Sénégal.